~Larme de Lune~
Bienvenue sur Larme de Lune,
forum de partage et d'échange autour de la spiritualité et de l'ésotérisme...
Le hasard n'existe pas vous le savez, alors entrez sans crainte, nous vous attendions...
N'oubliez pas cependant de signer la Charte, et de vous présenter pour pouvoir accéder à toutes les pièces de la maison, nous avons hâte de vous rencontrer...

~Larme de Lune~

Forum de partage spirituel et ésotérique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sauge

Aller en bas 
AuteurMessage
Uriel
a sa statue dans le parc...
avatar

Messages : 710

MessageSujet: La sauge   Dim 31 Jan 2010 - 17:43

******************************************************************************************************************************************

La sauge




Sauge sclarée


Sauge officinale


Les sauges (nom scientifique : Salvia) sont un genre de plantes qui comprend plus de 900 espèces.

Le nom vient du latin salvare, « sauver ». Certaines espèces de sauge, principalement la sauge officinale, possèdent en effet de nombreuses vertus médicinales (anti-inflammatoires, cicatrisantes, régénérantes, tonifiantes, antiseptiques, stimulantes de la digestion, et même déodorantes).
Les fleurs et les feuilles de deux espèces principalement, la sauge sclarée (Salvia sclarea) et la sauge officinale (Salvia officinalis), étaient utilisées en infusions et décoctions.

Certaines espèces de sauges, en particulier Salvia divinorum (la « sauge divinatoire », connue localement sous des noms divers comme hojas de la pastora ou yerba de María), possèdent des effets hallucinogènes, et sont encore employées dans les rites chamaniques de certaines tribus d'Indiens d'Amérique ou comme psychotrope. La très grande majorité des espèces est cependant totalement inoffensive.

Un peu d'histoire...

Déjà connue à l’époque des pharaons, la sauge a traversé tous les siècles…
Plante sacrée chez les Romains, ses propriétés souveraines pour favoriser la digestion et traiter les infections des muqueuses étaient également connues des Grecs de l’Antiquité.
Nommée « plante merveilleuse » chez les Gaulois, Paracelse disait d’elle : « Elle a tant de vertus qu’elle passe, pour plusieurs, pour une plante universelle et propre à tous les maux ».
On raconte même que le Roy Soleil buvait, chaque jour, à son réveil, une tisane de sauge … et que les sorciers la déteste car elle « brise leurs enchantements » !

La légende de la sauge (désolé...)

"Tandis que les bourreaux du roi Hérode, féroces et tout couverts de sang, fouillaient la région de Bethléem pour égorger les petits enfants, Marie se sauvait à travers les montagnes de Judée, serrant le nouveau-né sur son cœur tremblant. Joseph courait à l'avant lorsqu'ils apercevaient un village, pour y demander l'hospitalité ou même un peu d'eau pour baigner le petit. Hélas, les gens étaient ainsi faits, dans ce pays si triste, que personne ne voulait rien donner, ni eau, ni abri, pas même une bonne parole.

Or, tandis que la pauvre mère se trouvait ainsi seule, assise au bord du chemin pour allaiter le petit, tandis que son époux menait l'âne à boire à un puits communal, ne voilà-t-il pas que des cris se firent entendre à peu de distance. En même temps, le sol trembla sous le galop des chevaux approchants.

- Les soldats d'Hérode !

Où se réfugier ? Pas la moindre grotte, ni le plus petit palmier.
Il n'y avait près de Marie qu'un buisson où une rose s'ouvrait.

"Rose, belle rose, supplia la pauvre mère, épanouis-toi bien et cache de tes pétales cet enfant que l'on veut faire mourir, et sa pauvre mère à demi morte."
La rose, en fronçant le bouton pointu qui lui servait de nez, répondit :
" Passe vite ton chemin, jeune femme, car les bourreaux en m'effleurant pourraient me ternir. Vois la giroflée, tout près d'ici. Dis-lui de t'abriter. Elle a assez de fleurs pour te dissimuler.

- Giroflée, giroflée gentille, supplia la fugitive, épanouis-toi bien pour cacher de ton massif cet enfant condamné à mort et sa maman épuisée."
La giroflée, tout en secouant les petites têtes de son bouquet, refusa sans même s'expliquer :
"Va, passe ton chemin, pauvresse. Je n'ai pas le temps de t'écouter. Je suis trop occupée à partout me fleurir. Va voir la sauge, tout près d'ici. Elle n'a rien d'autre à faire que la charité.

- Ah ! Sauge, bonne sauge, supplia la malheureuse femme, épanouis-toi pour cacher de tes feuilles cet innocent dont on veut la vie et sa mère, à demi morte de faim, de fatigue et de peur."

Alors tant et si bien s'épanouit la bonne sauge qu'elle couvrit tout le terrain et de ses feuilles de velours fit un dais, où s'abritèrent l'Enfant Dieu et sa mère.
Sur le chemin, les bourreaux passèrent sans rien voir. Au bruit de leurs pas, Marie frissonnait d'épouvante, mais le petit, caressé par les feuilles, souriait. Puis, comme ils étaient venus, les soldats s'en allèrent.

Quand ils furent partis, Marie et Jésus sortirent de leur refuge vert et fleuri.
" Sauge, sauge sainte, à toi grand merci. Je te bénis pour ton bon geste dont tous désormais se souviendront."

Lorsque Joseph les retrouva, il avait de la peine à soutenir le train de l'âne tout ragaillardi par une vaste platée d'orge qu'un brave homme lui avait donnée.
Marie remonta sur la bête en serrant contre elle son enfant sauvé. Et Michel, l'archange de Dieu, descendit des hauteurs du ciel pour leur tenir compagnie et leur indiquer le plus court chemin par lequel se rendre en Égypte, tout doucement, à petites journées.

C'est depuis ce temps-là que la rose a des épines, la giroflée des fleurs malodorantes, tandis que la sauge possède tant de vertus guérissantes "


Utilisations

Depuis la nuit des temps on lui attribue des vertus prodigieuses.
Elle est utilisée en cuisine comme aromate, en pharmacie, cosmétique, parfumerie…
Bain de sauge : 1 poignée dans un gant de toilette, fermez avec une ficelle et déposez dans la baignoire.
Encens : une cuillère à café sur une charbon à brûler pour purifier un lieu.

La Cérémonie de la Fumée (rituel amérindien)

Faire brûler de la sauge (séchés), se frotter les mains dans la fumée, puis ramener cette fumée vers soi, la respirer et la frotter sur soi (spécialement aux endroits où l'on ressent un besoin de guérison).
Il faut prier tous au long de la cérémonie de nettoyage. Les pouvoirs invisibles de la sauge nettoieront votre esprit.
Parfois un des participants enfume une ou plusieurs autres personnes en utilisant les mains ou encore mieux une plume. Elle brossera alors doucement la fumée au-dessus de la ou des personnes. Si cette personne perçoit les auras, elle enfumera particulièrement les zones troubles ou tachetées du corps spirituel ; car la sauge aide à refermer les trous énergétiques et contribue ainsi à la guérison de l'esprit.


******************************************************************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La sauge   Dim 6 Nov 2011 - 16:23

Bonjour Uriel

D'où tiens tu la jolie petite histoire de la sauge sauvant BB Jésus (j'ai zappé le catéchisme).

Sympa également le rituel de fumée. As tu d'autres infos sur des usages de la sauges en fumigation?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
 
La sauge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La sauge
» Prier en brûlant de la sauge
» La sauge
» La sauge
» Une soirée "soin de soi".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Larme de Lune~ :: Les Plantes de P à T-
Sauter vers: