~Larme de Lune~
Bienvenue sur Larme de Lune,
forum de partage et d'échange autour de la spiritualité et de l'ésotérisme...
Le hasard n'existe pas vous le savez, alors entrez sans crainte, nous vous attendions...
N'oubliez pas cependant de signer la Charte, et de vous présenter pour pouvoir accéder à toutes les pièces de la maison, nous avons hâte de vous rencontrer...

~Larme de Lune~

Forum de partage spirituel et ésotérique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Michael
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 296
Age : 38

MessageSujet: La Colère   Mar 20 Mar 2012 - 18:55

COLERE - comment utiliser ses énergies

"Quand on sent la colère monter en soi, il faut chercher à lui donner
une issue positive en la mettant immédiatement au travail : l’afflux
d’énergies qu’elle produit peut toujours servir pour une activité
physique ou psychique.
... Il n’est pas difficile de trouver quelque chose à
faire chez soi ou ailleurs, car il y a tellement de petits travaux qu’on a l’habitude de négliger !
On peut mettre à profit cette énergie produite par la colère pour
nettoyer ou ranger sa maison, désherber son jardin, etc., aider un
parent, un ami, ou n’importe quelle autre personne qui en a besoin.
La colère est en nous une puissance qu’il ne s’agit pas de nier ou de combattre directement, ce n’est pas possible.
Il faut l’utiliser, afin qu’elle devienne une force à notre service, sinon c’est elle qui nous dominera.
Il dépend toujours de nous d’être faible ou fort."
OMRAAM MICKAEL IVANHOV



Post pour mon petit journal de bord, ^^


Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Mar 27 Mar 2012 - 22:01

Ah la colère, un des sept péchés capitaux! Une bien mauvaise chose donc, d'un certain point de vue bien pensant.

Et pourtant, j'ai appris à en faire mon amie. J'ai l'habitude de dire, "La maîtrise de la colère consiste tant à savoir la contenir qu'à pratiquer l'art de l'exprimer.".

Car il faut bien sûr arriver à ne pas être le pantin de ses émotions, là dessus pas de doute.
Toutefois, ranger sa bicoque quand on est en pétard, perso si je le fais, il risque d'y avoir de la casse :-D Et pour l'aide, franchement je ne suis pas très à ça quand je suis en colère.

Je suis d'avis que la colère peut s'exprimer et émets toute mes réserves quant-à sa culpabilisation, voir sa diabolisation.

Il faut l’utiliser, afin qu’elle devienne une force à notre service, certes. Mais je suis d'avis qu'elle n'est utile que si elle est dirigée contre l'objet qui a suscité cette colère. Point de révolte sans colère, point de libération féminine ni de printemps arabe...

La colère peut faire éclater des vérités que beaucoup préfèrent taire, elle peut être un puissant moteur pour rétablir des inégalités, ramener la justice et, à un niveau plus personnelle, pour exprimer toute sa frustration et face à la souffrance et l'injustice générée par le comportement de l'autre.

Pourquoi renier sa colère? Parce qu'on a voulu depuis des éons nous éduquer à être dociles et donc à en faire une comportement sociétalement punissable?

Ma colère est naturelle, authentique et je ne suis pas à priori pour me considérer mauvais. Ainsi, de même que ma peur, je ne la renie pas car elle peut être utile.

Il en va de même pour la luxure, sa maîtrise consiste à la fois dans le capacité à brider ses pulsions qu'à exceller dans l'art de faire jouir et faire jouir.
Certain font voeux d'abstinence et pense trouver l'illumination. Si c'est leur voie, soit mais pour les autres? Est-il bon de garder enfouis au fond de son inconscient des tabous qui, s'il peuvent aider à maitriser certaines pulsions (ce dont je doute personnellement au plus haut point) font que beaucoup sont "coincés" et n'arrivent pas à vivre une vie sexuelle épanouissante?

Enfin, je tiens à préciser, qu'une colère non maîtrisée est souvent le fait d'une personne manquant de confiance en soi et qui en lieu et place d'une colère authentique en brandit une servant à masquer ses propres peurs.


I.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Colère   Mar 27 Mar 2012 - 22:11

Bonsoir Inka

Content de te retrouver sur qui plus est un post dense de vérité. M^me si tu fais parfois des raccoucis abrupts. tu pars de la colère, tu en arrives sur la sexualité. Faudra qu'u jour j'essayes. Bander copieusement de rage. Pour l'instant, jamais l'occasion s'est présentée. Mais je suis curieux de tout alors pourquoi pas.

Cordialement (pour faire un premier pas)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Colère   Mar 27 Mar 2012 - 22:15

Woah. Quand j'ai posté ma réponse, j'avais pas vu le dessin qui l'accompagnait. Elle me plait beaucoup. Tu nous la présentes ? (ou sinon merci beaucoup, elle me plait vraiment beaucoup. Une invitation à tant de choses. Un tantinet dominatrice donc provoquante que j'ai la prétention de vouloir la dompter). Ah les robes pourpres... Irresistibles!
Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Mer 28 Mar 2012 - 2:09

Merci du premier pas Bran, je m'empresse de faire le second.

Je ne pense pas faire un raccourci abrupte pour passer de la colère à la sexialité. Il ne faut y voir aucun goût pour le sado-masochisme. Cela a tout au plus éveillé ma curiosité...

Comme ma colère, ma sexualité est naturelle, authentique et je ne suis pas à priori pour me considérer mauvais. Ainsi, je ne la renie pas plus que ma peur ou ma colère. J'essaye de la vivre, disons, "en bon sauvage" comme l'entendais Rousseau...

J'ai du briser bien des tabous et débloquer maints verrous psychologiques pour en arriver là et me débarrasser de certains aspects de mon éducation du sud...

Ne voir la colère ou la sexualité que comme des obstacles à son cheminement spirituel, c'est ne voir qu'un bouddha sérieux, presqu'austère, assis en méditation et oublier les bon gros bouddha rieurs...

Quant à la photo, elle fait partie d'une série de 7, comme les 7 péchés capitaux... Et pour avoir essayé une Astarté, je dirais que l'aspect dominateur a des avantages certains mais il faut pouvoir le gérer... Wink


I.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Colère   Mer 28 Mar 2012 - 2:34

Tout va bien alors puisque tu me rassures.
Revenir en haut Aller en bas
Alya
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 193
Age : 32

MessageSujet: Re: La Colère   Jeu 29 Mar 2012 - 0:38

Ouh la... Y a des choses qui me gênent beaucoup dans ta manière de penser autour de ces sujets Ink. Je reagirais plus tard... Il faut que je reflechisse au fond et à la forme de ma réponse...


Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Jeu 29 Mar 2012 - 2:47

Où il y a de la gêne il n'y a pas de plaisir Alya et c'est avec grand plaisir que je discuterai du sujet avec toi.

Et je sais, c'est un peu à desseins que je livre une vision de la colère qui donne à réfléchir... Michael a livré un point de vue "classique et blanc" j'en donne un éclairage plus "atypique et sombre".

Tu prends le temps de réfléchir au fond avant de revenir, je m'en réjouis car tes réponses n'en seront que plus constructives.
Et puis, je dois bien l'avouer, ma réponse à contre-courant vise un peu à faire réfléchir. Perso je trouve ça plus enrichissant qu'une grand messe où tout le monde abonde dans le sens de son voisin: "La colère c'est mauvais, détestable et à éviter". Fin de la discussion! C'est très bien quant-à la forme, personne ne sera heurté. Mais sur le fond, rien de neuf à l'horizon...

J'attends tes réactions et questions avec impatience en espérant qu'elles me donneront à mon tour matière à réflexion.

Ah, et pour tout qui voudra intervenir, ne prenons pas les choses trop personnellement. Nous débattons d'idées rien de plus. J'ai beau avoir l'air de défendre la colère, je n'en suis pas pour autant quelqu'un de colérique Wink


I.


Revenir en haut Aller en bas
Cassandra
a son portrait dans le hall...
avatar

Messages : 317
Age : 49
Localisation : sur les vagues de mes passions...

MessageSujet: Re: La Colère   Mar 10 Avr 2012 - 15:52

Bonjour Ink,

Inqualifiable a écrit:
Enfin, je tiens à préciser, qu'une colère non maîtrisée est souvent le fait d'une personne manquant de confiance en soi et qui en lieu et place d'une colère authentique en brandit une servant à masquer ses propres peurs.

Je ne voulais que donner une opinion qui vient du propre vécu...

Tu dis qu'une colère non maîtrisée est "souvent" le fait d'une personne manquante de confiance en soi...enfin, ehureusement que le mot "souvent" change le sens de la phrase !

Sinon la photo est magnifique et elle représente magnifiquement la colère authentique, celle qui m'a déjà emportée quelques fois, et à juste titre je l'ai laissée "exploser"...à force d'accepter des injustices sans se donner la peine de se venger car la vengeance n'est vraiment pas mon fort. Je prefère le pardon. Mais crois-moi il y a certaines fois, même si très rares, cela fait du bien laisser la colère nous envahire et la laisser nous maîtriser juste pour quelques minutes, juste le temps que l"ouragan" passe lol! ...ensuite la paix reprend la place!


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: La Colère   Mar 10 Avr 2012 - 16:38

(heureuse de te revoir Cassi, tu as manqué!)

Il y a de saines colères, de celles qui lavent les injustices, les affronts, de celles qui permettent aussi de régler des quiproquo, des indélicatesses... Et puis il y a les colères stériles celles qui appellent plus de colère encore, de la violence gratuite, mesquine. Le plus difficile en somme pour moi est de faire la différence entre les deux. Savoir faire la différence entre la colère qui mérite d'éclater et celle qui ne mérite pas qu'on s'y attarde. Je ne suis pas quelqu'un de colérique, plutôt une force tranquille je crois. J'ai appris à dire les choses comme je les pense sur le moment, avec diplomatie et sans emportement. Mais j'ai connu quelques colères froides, effrayantes, violentes autant pour moi que pour l'autre contre qui elle était dirigée. Ces éclats, bien que très rares (3 fois dans ma vie et je me souviens parfaitement de chacune) m'ont fait plus de mal que de bien. Me retrouver confronter à ma propre violence, comme désincarnée de moi même, soudainement tellement différente de ce que je suis et de qui je suis au quotidien m'ont beaucoup amené à réfléchir, à me remettre en question. Toujours pour la même chose, l'injustice infligée à autrui. Jamais je ne me suis mise en colère pour quelque chose qu'on m'a fait subir, indolente aux affronts, observatrice de la bêtise. Mais chaque fois qu'on s'en est pris de façon injuste à un tiers, là je sortais de moi même (à tous les sens du terme). Spectatrice de ma propre colère comme flottant au dessus de la scène, je me voyais adopter une dureté inconnue. Rimbaud disais: "Je est un autre". Dans ces moments là je comprenais le sens de cette phrase étrange. J'ai tellement été marquée par ces "incidents de parcourt" que j'ai beaucoup travaillé sur ma violence rentrée. Si je ne suis pas à l'abri qu'une telle chose se reproduise, j'essaie chaque jour de l'accepter de l'intégrer. Elle fait partie de moi, il ne sert à rien de la nier. Ainsi, cette colère latente j'en fait une forme de rébellion, une conscience constante des choses. Pour ne pas être le mouton, pour ne pas être le cobaye de Milgram qui ne dit rien, pour ne pas être cet autre du je...
(J'aime beaucoup Marta Dahlig, l'infographiste qui à fait ce "dessin"!)



Revenir en haut Aller en bas
Michael
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 296
Age : 38

MessageSujet: Re: La Colère   Mar 10 Avr 2012 - 16:42

Moi je me soigne parce que la colère et moi on est pote ^^ ...

PS: Content de te lire Sibylle ^^


Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: La Colère   Mar 10 Avr 2012 - 16:45

(oui ça faisait longtemps j'ai l'impression que je n'ai rien posté de "vrai", en dehors de mon rôle d'admin quoi^^
Contente de te lire aussi Mika Wink )


Revenir en haut Aller en bas
Drogo
a son portrait dans le hall...


Messages : 374

MessageSujet: Re: La Colère   Jeu 12 Avr 2012 - 18:42

Je suis d'accord avec Sybille, il y a de saines colère et j'ajouterai même, des « saintes colères » :-D

L'amour sans la colère... ou comment Vénus tourne le dos à Mars? ;-)

L'amour féminin est dans la douceur et le don, la protection parfois... mais vouloir garder vénus sans mars, n'est-ce pas là une vision fragmentaire et même, n'est-ce pas là la marque du refoulement de la facette de puissance destructrice du vivant? Remarquez vous comme l'humain peut passer d'un autoritarisme excessif (mars sans vénus) pour ne vouloir garder que la douceur de vénus (car la puissance destructrice fait peur à l'humain immature et il veut s'en protéger). Il est indéniable que cela reflète une blessure, on pourrait même parler de "castration" et de "complexe d'oedipe" (comme quoi je sais aussi reconnaitre ce qu'il y a de pertinent chez Freud :-p)

L'amour et la force, la douceur et la colère sont deux attributs, deux énergies du divin macrocosme qui trouvent leur correspondances dans le microcosme humain. Cela dit, dans le microcosme, ces deux énergies sont dénaturées par le sens de l'égo qui fait qu'il inverse complètement la nature de ces deux énergies. Je détaille un peu :

la colère commune, égocentrée est une répulsion, on veut détruire ce qui éveille un feu intérieur en nous, ce qui nous fait voir "rouge".... mais cette colère n'est pas davantage pathologique que l'amour commun qui lui est une attracton issue d'un besoin de reconnaissance (donc foncièrement égocentrique) et ce, même si il prétend uniquement donner car cet amour ne donne que pour mieux amener les autres vers lui (à cause d'un manque affectif), et ce, même si il dit le contraire... il suffit de le vérifier par la frustration ou la colère consciente ou inconsciente des "âmes généreuses" qui se sentent frustrées ou blessées parce qu'elles n'ont pas reçu en retour (voilà qui est amusant) ce qu'elles ont donné soit disant gratuitement (vive le mensonge :-p).

Ainsi, de même que le véritable amour venusien est celui qui donne sans chercher à prendre pour lui-même, la véritable colère divine est celle qui détruit sans éprouver de répulsion, mais uniquement une claire vision que cela doit être détruit pour que ceci puisse venir au monde. La colère commune est un aveuglement, la sainte colère est une vision lucide (l'une est donc bien le reflet inversé de l'autre).

Vous retrouvez ces deux aspects du divin dans le symbole du soleil (ce qui n'est pas un heureux hasard car le soleil est une manifestation visible des attributs divins invisibles): la lumière de l'ultra violet détruit et la chaleur de l'infra rouge participe à la croissance de la vie.... si le soleil est privé d'un de ces deux principes, ce n'est plus le soleil.


Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: La Colère   Ven 13 Avr 2012 - 0:44

Je ne dirais rien au risque de passer pour une vile flatteuse, si ce n'est, merci Kal d'apporter ta pierre à notre édifice. J'aime toujours autant te lire!


Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Ven 13 Avr 2012 - 2:46

Hé bien finalement cette conversation devient des plus intéressantes Very Happy Je ne regrette pas avoir lancé le débat!

Je n'ai malheureusement toujours pas beaucoup de temps à vous consacrer Sad

Ceci dit, le commentaire de Kal est intéressant. Au pif, je kif !

Et merci Syb pour avoir partagé ton expérience, en particulier ces "colères froides". Les considères tu comme "stériles, mesquines et amenant à la violence gratuite"?

C'est bizarre, je n'arrive pas à cerner ton point de vue... D'une part tu les décris comme de saines colères dirigées contre une injustice réelle et maîtrisées et d'autre part elles ont un côté (auto-)destructeur qui semble t'effrayer...

Citation :
Spectatrice de ma propre colère comme flottant au dessus de la scène, je me voyais adopter une dureté inconnue.
Cela me fait fort penser à une colère sombre , une colère digne d'une ange noir telle que je l'ai croisée en cheminant sur le chemin de la main gauche. Est-ce ce côté sombre qui t'effraie?
Te souviens-tu, récemment tu me disais qu'être sombre consistait peut-être à briser quelques tabous et à lire quelques ouvrages sulfureux? Mais il y a plus, il y a cette "dureté inconnue"...

Les bouddhistes considèrent la colère comme un poison, les chrétiens comme un des sept péchés capitaux. Il en est tout autre sur le chemin de la main gauche. Et à farfouiller wiki en écrivant ces lignes je m’aperçois que les choses bougent même chez les blancs:

Wikipédia a écrit:
Pour Lytta Basset l'injustice est un des mobiles de la colère et "une personne en colère est une personne qui n'a pas renoncé à la justice"...
La question de la justice ne se pose que dans le champ des relations interpersonnelles : la colère constitue un formidable contre-pouvoir face aux idéologies de toutes sortes. Elle est un potentiel de transformation inter-individuelle, à condition de ne pas "casser" la relation.

Et pour mettre encore de l'eau au moulin:

Citation :
Après avoir été pasteur de l'Église réformée à Genève, Lytta Basset occupe un poste de professeur de théologie pratique à la Faculté de théologie de l'université de Neuchâtel. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages spirituels qui ont connu une importante audience dans la littérature religieuse, notamment avec le succès de Sainte Colère paru en 2002, où, à travers les figures de Jacob, Job et Jésus, elle développe la thèse selon laquelle c'est par la colère que se construit une foi adulte et personnelle.
Lytta Basset dirige la revue internationale de théologie de l'Université de Neuchâtel La chair et le souffle. Elle est également une militante engagée dans plusieurs associations pour le développement durable et contre la violence.
Surprenant non?

Ah, Cass la vengeance est un plat qui se mange froid, rien avoir avec la colère Wink


I.


Revenir en haut Aller en bas
Drogo
a son portrait dans le hall...


Messages : 374

MessageSujet: Re: La Colère   Ven 13 Avr 2012 - 16:34


[Ceci dit, le commentaire de Kal est intéressant. Au pif, je kif !]

Merci ! Ch'kif le tien aussi Wink

[C'est bizarre, je n'arrive pas à cerner ton point de vue... D'une part tu les décris comme de saines colères dirigées contre une injustice réelle et maîtrisées et d'autre part elles ont un côté (auto-)destructeur qui semble t'effrayer...]

Oui je réponds même si ça ne m concerne pas directement! Very Happy

C'est ce qui arrive quand l'origine divine de la colère est filtrée à travers un psychisme toujours prisonnier du sens du moi (autrement dit, dans la majorité des cas Razz ) La colère fait peur car comme toutes les émotions primordiales, elle est dénuée de centre et de circonférence... pure éclatement du moi aux quatre vents où on ne sait plus qui on est ni même le pkoi du comment de la colère, néant du savoir, pure explosion sensorielle et donc porte vers l'au-delà du mental! Il ne reste plus que le feu et comme le feu ne peut brûler que ce qui n'est pas encore devenu pure lumière (le feu ne brûle pas le feu disait Maître Eckhart) il nous met face à un processus direct, violent de déstructuration du moi auquel bien peu de gens peuvent faire face, d'où cette peur irraisonnée, le besoin de se calmer... de retrouver son centre "je" et la circonférence "l'autre".

Si je est un autre comme disait Rimbaud, c'est parce que je suis cet autre qui est partout.

[Cela me fait fort penser à une colère sombre , une colère digne d'une ange noir telle que je l'ai croisée en cheminant sur le chemin de la main gauche. Est-ce ce côté sombre qui t'effraie? ]


La colère ne devient sombre que lorsque le moi reste structuré lors de cette expérience... mais là, je me dois d'être clair pour éviter d'être mal compris : la folie habituelle, autrement dit le total pétage de plomb psychotique où tout le monde serait capable de toutes les extrêmités humaines n'est pas une expérience de déstructuration complète, non... ce n'est là qu'une structure ruinée qui s'accroche à son état de ruine. Car si le processus de colère est vécu jusqu'au bout (ce que les censures inconscientes ne permettront que chez très très peu de gens) il n'y a vraiment plus rien, pas même de ruine... C'est donc la grande absence de soi et la grande présence de l'absolu, la nuit primordiale.. l'essence de toute chose qui se révèle.

Toutefois, cela vaut aussi pour le désir hein comme je lisais il y a peu dans un excellent roman ("le miroir du vent") de Pierre Feuga (une référence en matière de Tantra... pour ceux que ça intéresse) : "tout désir est un désir du non-désir". Autrement dit, comme dans le cas de la colère, le désir vécu jusqu'au bout en l'absence de toute récupération inconsciente dissout l'objet même du désir et là il ne reste que la plénitude et donc le "non désir" tout désir étant lié (comme la colère bien sur) à la perception illusoire d'un objet extérieur à soi-même.

[Les bouddhistes considèrent la colère comme un poison, les chrétiens comme un dessept péchés capitaux. Il en est tout autre sur le chemin de la main gauche. Et à farfouiller wiki en écrivant ces lignes je m’aperçois que les choses bougent même chez les blancs]

En effet, dans le bouddhisme mahayana, la colère est un poison, mais du point de vue tantrique comme tu dis, la colère est la lumière, c'est le glaive de feu qui pourfend le voile de l'aveuglement (là où la colère égotique aveugle, la sainte colère rend la vue... ce qui est en haut est comme ce qui est en bas mais inversé ! :)

Là je vais encore citer Pierre feuga : "Qu'est-ce que le tantra? Adopter le poison comme remède, absorber le poison comme antidote au poison. Ce qui cause la chute de l'homme est aussi ce qui lui permet son élévation."

La porte flamboyante de la colère est une porte parmi quelques autres (y en a pas tant que ça ! Le désir et la peur en sont deux autres) pouvant nous mettre directement au contact du sacré parce que d'emblée, elle nous déstructure immédiatement... d'où les qualificatifs de voie aussi rapide que l'éclair et aussi solide que le diamant pour décrire le tantra. Effectivement on rentre là du côté de la voie tantrique de la main gauche comme tu dis ! Wink

Mais là, sans vouloir jouer le bon prêtre "blanc" (ce que je ne suis absolument pas), je me dois de dire qu'il y a énormément de dérive sur la compréhension que les occidentaux se font de la voie de la main gauche en la comparant à une sorte d'hédonisme, ce qu'elle n'est absolument pas! Car seuls ceux qui sont quasiment libéré du désir et de la peur sous tous leur aspects peuvent cheminer sur cette voie... pour les autres, c'est au risque de devenir complètement cinglé.

J'ai fréquenté pas mal de gens dans ce domaine et pour être honnête, à moins d'appréhender cette voie au compte goutte (et là on est plus vraiment sur le sentier de la main gauche) c'est une voie totalement impraticable pour 99,99% des personnes car si cette voie est réelement suivie, elle est sans demi mesure, immédiate... combien de gens peuvent faire face d'un coup à cette immédiateté de tout ce qu'ils sont (et de ce qu'ils croient être)? Miroir mon beau miroir, dis moi la vérité demande l'égo spirituel... et le miroir répond : je peux te la dire mais peux-tu seulement l'entendre dans toute sa nudité?





Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: La Colère   Ven 13 Avr 2012 - 19:26

Kal tu as bien fait de répondre, tu m'évites grand peine à me faire comprendre. Parce que si je n'aurais sans doute pas pu expliquer le phénomène mieux que toi, c'est tout à fait bien vu.
Ce qui m'effraye Inka, c'est cette "dépersonnification" du moi. Cette non reconnaissance du moi tel que je l'appréhende au quotidien. Parce que je n'ai pas encore intégré que "je est tous les autres" Wink
Ces colères "noires", son en dehors de ma sphère de confort si je puis dire, donc en dehors de ma sphère de contrôle ce qui est finalement assez anxiogène pour moi je crois. Oui, j'ai beaucoup à apprendre sur le lâcher prise qui est encore vécu par ma psyché comme une faiblesse... Mais j'y travaille Very Happy

Je n'ai pas peur de perdre mes blanches ailles, je n'ai pas vocation à être une sainte, en vérité m'enfou-m'entape de la classification clair/sombre. Je cherche à être, simplement. Ceci dit, c'est moins aisé qu'il y parait et ne m'en déplaise je suis tout bonnement aussi conditionnée qu'un lambda. A la différence près peut être que j'en suis consciente et que j'y travaille...
Vaste cheminement, travaille de toute une vie, je relève mes manches puisque la vie m'apporte de "bon outils" Wink


Revenir en haut Aller en bas
Drogo
a son portrait dans le hall...


Messages : 374

MessageSujet: Re: La Colère   Ven 13 Avr 2012 - 23:35


[Ces colères "noires", son en dehors de ma sphère de confort si je puis dire, donc en dehors de ma sphère de contrôle ce qui est finalement assez anxiogène pour moi je crois.]

Je te comprends très bien, si certaines de nos limites sont là, c'est parce que chaque âme grandit à son rythme propre. Chaque plante, chaque fleur, chaque arbre dans la nature a son propre rythme de croissance... et puis, il ne viendrait à l'esprit d'aucun être censé de cueillir un fruit avant qu'il ne soit mûr. Les lois cosmiques (et non les conventions morales) sont là pour servir à notre liberté et non pour nous rendre esclave. Toutefois, les coups de pieds au cul qui te font avancer d'un bond sans que ta conscience de veille contrôlée (et c'est voulu) ne puisse l'anticiper, ça aussi fait partie des lois cosmiques! Very Happy

D'un autre côté, il serait bon que t'apperçoives avec une égale prise de conscience que si tes colères noires sont anxiogène pour ta sphère de confort... tes complusions de contrôle sont anxiogène pour ta sphère spirituelle Wink

[Oui, j'ai beaucoup à apprendre sur le lâcher prise qui est encore vécu par ma psyché comme une faiblesse... Mais j'y travaille]

Ta psyché ( et celle de la quasi totalité des humains ) comprend à l'envers ... en réalité c'est le contrôle qui est une faiblesse parce que contrôler c'est se défendre contre quelque chose par peur d'être vaincu, de "perdre la face", de ne pas pouvoir se relever etc. La personne qui s'abandonne c'est justement celle qui sait qu'elle n'a rien à craindre parce qu'elle est habitée par la foi et la confiance dans l'infaillibilité des mécaniques célestes. Le vrai pouvoir appartient à ceux qui ont les mains vides. Quant à ceux qui, poings serrés, brandissent leur sceptre magique ou tout autre substitut phallique (tout mou en plus), ils se dévoilent eux-mêmes comme des frileux peureux en mal de reconnaissance.

Bien évidemment je parle là pour des personnes un minimum structurée ou équilibrée... parce que pour qcq'un de souffrant au-delà de la normose, la force consistera justement à parvenir à se maîtriser !


Revenir en haut Aller en bas
Michael
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 296
Age : 38

MessageSujet: Re: La Colère   Sam 14 Avr 2012 - 11:02

J'en apprends en vous lisant... ^^ C'est génial ce forum...


Revenir en haut Aller en bas
Cassandra
a son portrait dans le hall...
avatar

Messages : 317
Age : 49
Localisation : sur les vagues de mes passions...

MessageSujet: Re: La Colère   Sam 14 Avr 2012 - 22:18

Bonsoir tout le monde,

Merci Sib. La vie réelle nous prend la plus part du temps, on met "les loisirs" un peu "de côté". Même si je n'ai plus autant de temps comme auparavant, je passe de temps en temps et je lis un peu les sujets. Malheureusement un peu en zig-zag . Les fils de discussions sont intéresants, malheureusement il faut prendre un peu de temps pour y pouvoir répondre correctement...Mes réponses sont assez "brefs"! Vous êtes toujours dans mon coeur et mon esprit...



Inqualifiable a écrit:
Ah, Cass la vengeance est un plat qui se mange froid, rien avoir avec la colère Wink
I.

La colère n'engendre-t-elle pas l'envie de vengeance Ink selon toi? Je pense que nous avons besoin de dépasser cette idée pour parvenir au pardon qui lui seul te permettras de tourner la page...

Pour ma part, la colère est bien liée à l'envie de vengeance. Bien entendu je parle de la colère explosive qui m'envahit au moment que l'on m'a causé des torts non justifiés! De la méchanceté gratuite. Je suis une personne très conciliante et tollerante, mais il ne faut pas "pousser la mémé dans les ortilles!" lol! La pure lionne sort ses crocs et ses griffes et se transforme en "vraie bête sauvage".... l'ouragan ...sauve qui peut! lol! Enfin...je suis humaine, il y a des limites à tout à la fin! C'est rare quand je suis vraiment en colère et j'envoie tout le monde sur les roses. Ce n'est pas un manque de confiance pour ma part. C'est plutôt le manque de "l'équilibre" dans la façon de s'affirmer devant les autres. Je n'aime pas m'imposer devant les gens. Sont les gens qui vient vers moi. Je suis une personne très réservé mais sans être sauvage pour autant. Attention, pas du tout timide. Ou je n'ose pas dire les choses pour ne pas "vexer" ou facher, ou je le dis et ma façon de le dire doit être trop "brute"...j'essaye d'arrondir ma façon de m'affirmer. C'est mon point faible

J'adore les coups de pieds au ... car cela me fait aussi avancer...vouloir m'améliorer toujours plus. Je suis une grande adepte de la liberté d'expression. Je lutte pour, mais à ma façon qui n'est pas toujours bien vue! Chaque mot a une toute autre vibration pour chaque être. J'ai l'habitude d'être "secouée" donc mes mots parfois doivent avoir des vibrations un peu trop puissantes pour certaines âmes sensibles ...

La colère qui m'envahit est très puissante, elle fait mal au début car l'orgueil est blessé certainement. Ensuite elle devient si puissante qu'elle fait implosion pour se transmutter en paix absolut...ensuite la page est tourné et il ne reste pas de trace ou de rancune!

Cassy


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Sam 14 Avr 2012 - 23:25

Pffff! Le forum qui redémarre sur les chapeaux de roue et moi qui n'ai vraiment pas le temps (je déménage demain et je n'ai tjs pas accès au net à ma nouvelle adresse Sad ); même pas le temps de suivre le sujet "malédiction", c'est pas l'envie qui m'en manque.

Syb, j'ai eu une intuition en pensant à toi et à nos échanges ici. Sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'une obsidienne noire te serais appropriée (à utiliser en méditation si tu es adepte ou alors à porter sur, soi voir sous l'oreiller).

Kal, ton avis est le bienvenu, mes intuitions ne sont pas infaillibles et Syb, c'est évidement comme tu le sens. Tu me dira ce qu'il en est?

Et Kal, je suis d'accord avec toi, il faut sortir de sa zone de confort et ce n'est pas toujours très aisé.

Pour ce qui est du chemin de la main gauche, je l'ai pratiquer durant 3 ans principalement via le satanisme moderne (ou symbolique ou Laveyen). J'ai aussi discuté avec Michel Aquino du temple de Seth. Serait-ce là à tes yeux une dérive occidentale, Kal?

Le fait est que ces satanistes disent que l'on naît sataniste on ne le devient pas et que seul, 0,01 % sont apte à suivre le "LHP". Mais le désir reste primordial chez eux. On agit logiquement dans le but de satisfaire ses désirs...

Citation :
La colère ne devient sombre que lorsque le moi reste structuré lors de cette expérience... mais là, je me dois d'être clair pour éviter d'être mal compris : la folie habituelle, autrement dit le total pétage de plomb psychotique où tout le monde serait capable de toutes les extrêmités humaines n'est pas une expérience de déstructuration complète, non... ce n'est là qu'une structure ruinée qui s'accroche à son état de ruine. Car si le processus de colère est vécu jusqu'au bout (ce que les censures inconscientes ne permettront que chez très très peu de gens) il n'y a vraiment plus rien, pas même de ruine... C'est donc la grande absence de soi et la grande présence de l'absolu, la nuit primordiale.. l'essence de toute chose qui se révèle.

La colère psychotique assez commune tout le monde connait. Ceci me vient à l'esprit: "Soyez chaud, soyez froid mais ne soyez pas tièdes ou je vous vomirai de ma bouche". Il reste une ruine et c'est contre ce moi en ruine que la colère est inconsciemment dirigée. J'y suspecte une espèce de "masochisme" qui se met en colère et deviens agressif pour finalement obtenir la punition qu'il mérite. C'est une fuite en avant ou on pique une colère pour mieux reporter ses responsabilités sur autrui. Beaucoup répondent par une autre colère psychotique et c'est l'escalade. D'autres aussi nombreux plient et fuient par peur. Rares ceux qui se dressent en ange blanc ou en ange noir...

Si le processus de colère va jusqu'au bout dis tu, il n'y a plus rien, une grande absence de soi. Ce serait là le "sainte colère"?

Nous aurions donc 3 espèces des colères? La sainte qui ne laisse pas de traces, la psychotique avec ses ruines et la sombre avec son moi structuré? Tu peux m'éclairer stp?

J'aurais encore des tas de truc à dire et à demander mais le temps me manque. Je suis content de voir le discussions reprendre et j'espère que Kal sera souvent là! Very Happy J'ai aussi marché sur le chemin de la main droite, et j'ai expérimenté "mushotoku", l’absence de contrôle. Mais ce sont les colères sombre que j'aimerais explorer. Non pas par goût encore moins par fanatisme mais parce que je dois encore "intégrer le expériences"/"comprendre ce qui m'est arrivé" durant ces 3 sombres années. Je connais mieux le coté clair que j'ai pratiqué pendant 20 ans. J'espère pouvoir creuser cela...


I.


Revenir en haut Aller en bas
Drogo
a son portrait dans le hall...


Messages : 374

MessageSujet: Re: La Colère   Dim 15 Avr 2012 - 16:25

[Syb, j'ai eu une intuition en pensant à toi et à nos échanges ici. Sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'une obsidienne noire te serais appropriée (à utiliser en méditation si tu es adepte ou alors à porter sur, soi voir sous l'oreiller).


Kal, ton avis est le bienvenu, mes intuitions ne sont pas infaillibles et Syb, c'est évidement comme tu le sens. Tu me dira ce qu'il en est?]

Je trouve que c'est une intuition très juste Inka ! D'autant plus que l'obsidienne noire non seulement protège mais elle tranche... à la fois épée et bouclier Wink Que tranche t-elle? Les stratégies de fuites et de contrôle de l'égo qui ne veut pas être face aux choses telles qu'elles sont. Ceci dit, c'est une pierre très puissante... faut être capable de la porter aussi, à Syb de tester donc.

[Pour ce qui est du chemin de la main gauche, je l'ai pratiquer durant 3 ans principalement via le satanisme moderne (ou symbolique ou Laveyen). J'ai aussi discuté avec Michel Aquino du temple de Seth. Serait-ce là à tes yeux une dérive occidentale, Kal? ]

Je vais aller droit au but, le satanisme est à mon sens une philosophie très sympathique et je n'ai absolument rien contre (ni pour non plus hein) mais ça n'a tout simplement rien à voir avec l'attitude, l'héroisme (Vira) ni avec la virilité spirituelle (qui n'a rien à voir avec le bombage du torse) qui soutiennent toute la structure du tantrisme de la main gauche.

Pour ce qui est de la gnose sethienne, elle détient les clefs d'une alchimie et d'une théurgie de réintégration. La voie de Seth correspond à l'éveil direct de la kundalini dans les yogas tantriques avec lesquels elle présente beaucoup d'analogie. C'est une voie « ultra-sèche » très dangereuse mais tout à fait effective. Cela dit, je ne connais pas Michel Aquino ni le « temple de Seth » donc je ne saurai me prononcer à ce sujet.

[Le fait est que ces satanistes disent que l'on naît sataniste on ne le devient pas et que seul, 0,01 % sont apte à suivre le "LHP". Mais le désir reste primordial chez eux. On agit logiquement dans le but de satisfaire ses désirs...]


Question : qu'est-ce que le « LHP » ?

Dans la voie de la main gauche shivaïte (vama marga), agir dans le but de satisfaire ses désirs est précisément ce qui disqualifie d'emblée l'aspirant à cette voie!

Je vais faire appel à Jean Papin, un auteur qui m'a bcp appris sur le sentier de la main gauche à une époque (pas si lointaine) où j'étais qcq peu paumé. Voici donc quelques passages issu de son excellent (et très pointu) ouvrage : « Joyau des Tantra ou la symphonie cosmique » aux éditions Dervy.

« Nous devons savoir que les véritables adeptes de la vama marga n'ont rien à voir avec les noceurs invétérés et pâles libertins. Ce sont des hommes libres de tout, sans le moindre attachement, sans complexe aucun, insensible au jugement d'autrui et contrôlant parfaitement leurs émotions ».

« Si nous savons « chevaucher le tigre » sans lui donner loisir de nous dévorer, nous serons propulsés avec une vélocité accrue dans le vide éblouissant du Soi divin et plus épatante sera notre félicité. »

« Aversion de ce qui est prohibé, doute concernant les interdits, peur de l'impureté et du péché, honte, répugnance, attachement à la parenté, à la condition sociale (caste) et au devoir de bonne conduite, telles sont les huit entraves ».

« Si ces écueils n'étaient pas surmontés, les cinq transgressions rituelles des interdits de l'orthodoxie védique, qui se veulent libératrices, tourneraient à la provocation gratuite ou bien perderaient leur sens. Pis encore,si, en l'absence des huit préalable, elles étaient pratiquées pour l'obtention de pouvoirs, les adeptes deviendraient des « hommes à quatre pattes » et tomberait dans la « magie rouge » qui est une redoutable déviation. »

Les Cinq interdits, appelés aussi les 5 « M » sont respectivement :



  1. Mudra, les céréales grillées et épicées, sauf le riz.

  2. Matsya, le poisson.

  3. Mamsa, la viande.

  4. Madya, le vin ou les boissons alcooliques locales

  5. Maithuna, l'union sexuelle.

  6. Ces Cinq M se réduisent souvent aux trois derniers.



  7. Le satanisme applique donc la même logique avec les 7 péchés capitaux, mais autant la manière de le vivre que les motivations sont tout autre.

Voyons ce que notre Cher Jean dit à propos de l'occident :

« Les moralistes seront scandalisés et les luxurieux y trouveront l'occasion d'un astucieux détournement pour assouvir leurs instincts à bon compte. Il convient de ne pas laisser subsister d'équivoques : ces pratiques ambigües s'adressent aux seuls Vira (héros), hommes doués d'une grande efficience virile, capables de n'éprouver aucun attachement quoi qu'ils fassent, de brûler ainsi leurs ultimes tendances (samskaras) et de réduire les dernières traces de dualité qu'aucune ascèse classique n'aurait pu oblitérer. Elles ne concernent donc qu'une infime minorité des hommes et des femmes, surtout en Occident où le sexe et l'alcool sont liés à la violence et à la satisfaction des appétits les plus égoïstes et, de la sorte, détournés de toute finalité eschatologique. En outre, les guides authentiques et souvent indispensables ne se rencontrent pas facilement. Même en Inde, ils sont très rares et discrets.

Que ceux qui se sentent attirés par ces pratiques ne se laissent pas séduire par les prétendus guru initiés, mystificateurs vénaux ou simples coureurs de jupons. Leur pseudo-agapes sont navrantes et se terminent en banales culbutes de Vénus! Qu'ils se contentent d'essais solitaires pour éprouver leurs capacités et la véracité de leur détachement. Qu'ils ne s'abusent pas et, surtout qu'ils n'en fassent pas profiter leur conjoint ! Les sentiments et autres liens familiaux sont source des pires confusion dans ce domaine. »

Conclusion perso de Kal:

Je n'ai absolument rien contre le fait de satisfaire ses désirs, de briser certains tabous, de transgresser les CON-ventions de la bienséance et de la moralité bourgeoise dans un but purement thérapeutique et non ésotérique, mais tout ça n'a rien à voir avec le tantrisme... ce n'est là qu'une récupération occidentale dans le but de vendre de l'exotisme, ou de réduire le tantra à une simple pratique thérapeutique à tendance libertine. Bref un méga « gloubiboulgua » (comme dirait Casimir) comme dans bien d'autres adapations modernes de traditions dont la majorité des occidentaux ne connaissent que la surface.

[La colère psychotique assez commune tout le monde connait. Ceci me vient à l'esprit: "Soyez chaud, soyez froid mais ne soyez pas tièdes ou je vous vomirai de ma bouche".]

Amusant, c'est un verset biblique que je cite souvent! :p

[Il reste une ruine et c'est contre ce moi en ruine que la colère est inconsciemment dirigée. J'y suspecte une espèce de "masochisme" qui se met en colère et deviens agressif pour finalement obtenir la punition qu'il mérite. C'est une fuite en avant ou on pique une colère pour mieux reporter ses responsabilités sur autrui. Beaucoup répondent par une autre colère psychotique et c'est l'escalade. D'autres aussi nombreux plient et fuient par peur. Rares ceux qui se dressent en ange blanc ou en ange noir...]

Oui... et Il y a ceux qui ne se dressent plus ni en blanc ni en noir et qui sont devenu totalement transparent :)

J'en conviens que l'effondrement total dont je parle via une expérience de colère purement égotique au départ, mais qui, par la suite d'un « coup de patte » alchimique, transmutterai ce feu psychique destructeur en feu spirituel unificateur, est un exemple tout à fait rarisme et ne concerne qu'une élite (ben oui l'élite existe mais je n'en fait malheureusement pas partie Very Happy) mais c'est faisable !

[Si le processus de colère va jusqu'au bout dis tu, il n'y a plus rien, une grande absence de soi. Ce serait là le "sainte colère"?]

Oui car si il y a totale absence de soi, c'est une tout autre énergie qui est libérée, une énergie sans centre ni circonférence et qui est donc divine, d'où l'expression « sainte colère ».

[Nous aurions donc 3 espèces des colères? La sainte qui ne laisse pas de traces, la psychotique avec ses ruines et la sombre avec son moi structuré? Tu peux m'éclairer stp?]


Je crois que c'est suffisamment clair avec ce qui a été dit juste au-dessus, non? Dans le cas contraire, n'hésite pas à me donner un coup de coude fraternel ! Wink

[J'aurais encore des tas de truc à dire et à demander mais le temps me manque. Je suis content de voir le discussions reprendre et j'espère que Kal sera souvent là!]


Merci :) j'espère aussi que nous aurons d'autres occasions pour échanger.. n'hésite surtout pas, tu es le bienvenu!

[J'ai aussi marché sur le chemin de la main droite, et j'ai expérimenté "mushotoku", l’absence de contrôle.]

Tiens, ça aussi c'est amusant... pcq ma pratique spirituelle a débuté par le Zen soto dont le principe « mushotoku » est le clef essentielle.

[Mais ce sont les colères sombre que j'aimerais explorer. Non pas par goût encore moins par fanatisme mais parce que je dois encore "intégrer le expériences"/"comprendre ce qui m'est arrivé" durant ces 3 sombres années. Je connais mieux le coté clair que j'ai pratiqué pendant 20 ans. J'espère pouvoir creuser cela...]

Je comprends et je ne peux que t'y encourager, tache seulement d'être lucide sur les voies et les personnes que tu choisis (surtout dans le style de voie que tu fréquentes). Sans vouloir faire de la pub à personne je ne peux que t'encourager à lire ou à entrer en contact avec soit : Jean Papin, Eric Baret ou Jean-bouchart d'Orval (oublie Daniel Odier, conseil fraternel Wink) ce sont là trois personnes sérieuses et qualifiées dans la voie tantrique.

Bien à toi!


Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: La Colère   Dim 15 Avr 2012 - 18:08

Inka, bon courage pour ton déménagement, ne t'inquiète pas les différents sujets seront encore là quand tu auras plus de temps et une co internet. Ne qu'inquiète pas, Kal sera là aussi (dussé-je le séquestrer!^^)...

Merci boys, je vais donc essayer l'obsidienne, par chance c'est une jolie pierre, je devrais donc pouvoir la porter Wink

Pour le reste, Kal c'est quoi le "mushotoku"?


Revenir en haut Aller en bas
Drogo
a son portrait dans le hall...


Messages : 374

MessageSujet: Re: La Colère   Dim 15 Avr 2012 - 18:20

"mushotoku" signifie littéralement : "sans but ni profit"

Ce qui sous-tend ce concept, c'est l'idée du "non agir" qu'on peut déceler dans l'idéogramme "mu" qui signifie : "vide, absence, rien".

Il s'agit de réaliser que le véritable acteur n'est pas le petit "je" personnel mais le grand Soi universel (qui est cette absence, ce zéro absolu). De cette prise de conscience, le je localisé se relache et s'abandonne à l'énergie impersonnelle du Soi divin.


Revenir en haut Aller en bas
Fabiano
a une chambre attitrée...
avatar

Messages : 271
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: La Colère   Mer 25 Avr 2012 - 2:49

Salut à tous, me revoilà (enfin) maintenant que j'ai a nouveau accès au net :-)

Kal, merci de tes réponses et de ton temps.

Et Syb, déménagement dans la boîte! A propos, le verredragon, commentaires? Wink


Bon, avec toutes ces réponses et ces points soulevés, je ne sais par où commencer...

Cassandra, je pense que si la colère mène à la vengeance, c'est une colère refoulée, non exprimée... Je me trompe peut-être mais la description de ta colère me fait penser à une colère type "carnet de timbre". Je m'explique: on est par exemple au travail et il y a qqch qu'on "n'arrive pas à avaler". On colle alors un timbre dans un carnet. Une fois le carnet pleins de petites frustrations, en arrive une nouvelle. Mais il n'y a plus de place dans la carnet, alors on décolle tous les timbres, on pique une colère dans laquelle on entends souvent des "C'est toujours la même chose", "c'est toujours sur moi que ça retombe", "on ne fait jamais attention à moi", etc. Et le pauvre malheureux qui est arrivé au moment où la carnet était plein, et bien il s'en prend plein la tronche et se demande quelle mouche à piqué l'autre pour piquer une telle colère pour si peu de choses...

Je persiste à dire que la colère est chaude et la vengeance froide. On peut s'emporter contre un ami sans jamais chercher à se venger. On peut s'effondrer en réalisant le tort causé par un ennemi au lieu de se mettre en colère. Cela n'empêchera pas par la suite de ruminer sa vengeance.

Kal je ne sais par où commencer, il y a tant de choses à aborder mais il se fait bien tard et je commence à ne plus avoir les idées claires... je vais fermer boutique Wink
Je propose de continuer sur la colère ici et sur le LHP ailleurs sinon on va vachement digresser. Very Happy

Ciao !


I.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Colère   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Colère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment gérer sa colère?
» Psychologie de la colère
» sourire et colère
» Colère et peur
» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Larme de Lune~ :: Spiritualité :: Vers l'Eveil... :: Spiritualité-
Sauter vers: