~Larme de Lune~
Bienvenue sur Larme de Lune,
forum de partage et d'échange autour de la spiritualité et de l'ésotérisme...
Le hasard n'existe pas vous le savez, alors entrez sans crainte, nous vous attendions...
N'oubliez pas cependant de signer la Charte, et de vous présenter pour pouvoir accéder à toutes les pièces de la maison, nous avons hâte de vous rencontrer...

~Larme de Lune~

Forum de partage spirituel et ésotérique
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conte à l'usage des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Conte à l'usage des enfants   Lun 9 Jan 2012 - 21:54

Bon, c'est bien beau de divaguer sur LdL mais faudrait pas oublier pour autant l'essentiel. Je suis d'une humeur très légère ce soir car aujourdh'hui ett depuis trop longtemps j'ai réussi à sortir dehors. Waaah que c'est bon de ressentir de l'air autre qu'en conserve. mais putain de bon sang, on devrait toujours s'en rendre compte, à chaque inspiration tellement que c'est bon. Comment on fait d'être à ce point blasé pour oublier. Point de grigri et autres fariboles pour se projetter ailleurs vers un avenir meilleur. Etre là, juste au présent, ouvrir ses poumons et se gonfler. La grosse baudruche a la larme à l'oeil tant c'est puissant. Putain (escusez du juron, vous n'y y êtes pour rien Masdames (pour ma langue fourchue) mais plutôt pour le reste, tant que c'set bon).

Quel meilleur hommage vous rendre mesdames que de bercer vos enfants. J'ai le droit? c'est vrai? Vous m'en direz tant.

Allez puisque je suis un corbeau autant vous raconter une histoire de la gente ailée (point de phoenix ni d'harpie dans mon récit, juste une petite histoire pour les petits zenfants, pour les initier à la magie du crépuscule et de l'aurore). Vous êtes bien installés sous la couette mes petits, Socrate s'est arrêté de bavouiller, les 3 petits chats déjà tricottent et ronronnent, allez, tout y bon, on peut y aller. Cric crac, vos oreilles sont à moi ...dès qu eje peux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Lun 9 Jan 2012 - 22:54

Scusi picollini, juste quelques obligations



L'OISEAU DE PAPIER

"Dans une très belle ville, vivait un artiste.

Une nuit, il travailla très tard dans son atelier,

Ceci, afin de réaliser un cadeau d'anniversaire pour sa petite fille.

"je vais réaliser un oiseau très beau, si beau et si vrai qu'il pourra presque voler" se disait-il.

Quand il eut terminé son dessin, il partit se coucher. Et son gros chat resta seul, dans l"escalier. Lui même harassé par une bonne journée, préféra s'enrouler et s'endormir.

Mais soudain, il fut réveillé par une petite voix:

"Je ne peux pas voler, pas voler, je n'y arrive pas!"

Ensommeillé, le chat ouvrit un oeil : "bien entendu, tu ne peux pas voler! grommela-t-il, tu es un oiseau de papier!

A présent, veux tu bien te taire et me laisser dormir?!

Mais je dois voler! s'écria l'oiseau, c'est l'Artiste lui-même qu mel'a dit! S'il te plait, aide-moi à sortir de ce papier.

Te libérer?... Le chat était très en colère. En effet, il n'aimait pas du tout être réveillé. Il prit donc la feuille de papier, s'amusa avec et la jeta par la fenêtre. Puis, il replit sa place, s'arrondit et ronronna.

La feuille de papier virevolta entre les branches d'un arbre où se tenaient trois corbeaux.

(entracte)
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 10 Jan 2012 - 0:19

La suite, la suite, la suite, la suite!!!!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 10 Jan 2012 - 3:07

Patience Sib, les ptits bouts font dodo

et moi bientôt^^

(magnifique ton illustration, j'ai beau être habitué, chaque fois tu me surprends : sidéral sans flagornerie, ton talent et sa rapidité à l'exprimer)


Dernière édition par bran2couac le Mar 10 Jan 2012 - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 10 Jan 2012 - 19:02

Bonsoir Sib

Heu y'a un truc qu'a chiffoné mon esprit ce matin. J'aimerais beaucoup continuer cette histoire et l'amener à son dénouement mais si je fais ça je recopie texto toute l'histoire qu'ont créée Arcadio Lobato et Emilio Urberuaga et qu'a pris soin de traduire Laurence Camboulives. Même si j'ai fait qq petites retouches à ma façon et à la marge, j'apprécie trop ces gens pour leur piquer leur gagne-pain génial et 'décalé' (dans la même veine, j'adore conter à mon petit loup, l'histoire du chevalier qu'a peur du noir). Et tout ça, je viens de réaliser que tout ça n'est pas libre de droits.

Je suis donc dans l'embarras. Je veux pas faire du plagiat mais simplement vous faire partager une de leur oeuvre. Mais bon, même si ils étaient OK pour que je leur fasse de la pub, y'a aussi l'éditeur... Je suis scrupuleux de la propriété intellectuelle et commerciale.

Donc toi chère adm, tu me conseille quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 10 Jan 2012 - 20:35

Si tu recopie mot pour mot le texte original, en effet c'est du plagiat qui va donc à l'encontre de tes valeurs sur le respect de la propriété intellectuelle.
D'un autre coté, l'art appartient à tout le monde et la littérature à mon sens en fait parti. L'artiste crée et offre son oeuvre au monde, sinon l'art meure. Si un conte ne peut se raconter, il ne vit pas, il ne sert à rien.

De deux chose l'un petit Bran, tu nous raconte l'histoire avec tes mots à toi, comme je te raconterai le petit chaperon rouge sans le livre sous les yeux, ou tu ne le racontes pas et nous supprimerons le sujet. C'est à toi de voir ce qui est le plus en accord avec tes valeurs, je ne peux et ne veux en rien intervenir dans cette décision...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 10 Jan 2012 - 21:59

je n'attendais pas meilleure réponse^^ même si je ne suis pas certain que l'art s'offre si gratuitement. C'est devenu un produit de plus en plus galvaudé, vénal. Mais bon ça toujours été ainsi (faut pas idéaliser le passé). la seule différence, auparavant il s"échangeait contre du sacré (de la valeur spirituelle) oujourd'hui de plus en plus contre un autre sacré (de la monnaie de singe). Ainsi vont les temps. Ce préambule épanché, je prends donc le risque car telle est ma joie.



acte 2

"je vole! s'exclama l'oiseau de papier tout existé. J'ai réussi!

Et ben alors? couaca l'un des couacs. Ma pomme le fait tous les jours.

Il s'passe couoi ? couaca un des autres couacs.

Hé, je suis un oiseau qu'apprend à voler se confonda Paperbird. Vous allez bien m'aider hein? Vous savez, j'apprends vite! j'ai déjà compris comment voler vers le bas. Me reste plus qu'à apprendre à remonter vers la lumière.

Les couacs n'en croyaient pas leurs oreilles : une feuille de papier qui parle, comme ça c'est étrange!? Pantois, médusés et perplexes, ils se concertèrent.

Leur conciliabule terminé, ils prononcèrent.

Cher petit oiseau, nous ne sommes que corbeaux et nous n'y connaissaons rien en l'art des choses compliquées. Mais si tu le désires, nous te conduirons jusqu'au grand mage de la forêt. Il est très savant et pour ainsi dire sait beaucoup de choses. Certainement, pourra-t-il d'aider et notre pomme éclairer.

Paperbird, candide, accepta bien volontiers et se laissa transporter par les 3 couacs chez le grand maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Jeu 12 Jan 2012 - 3:10

acte 3

Les 3 couac volèrent tous le reste de la nuit pour atteindre le coeur de la grande forêt. L'aurore avez déjà pointe le bout de son nez quand ils se posèrent dans l'épaisse couronne d'un vénérable sorbier. Sur la plus haute branche, un gros hibou tout ovale sommeillait.

"Salut vieil endormi. Courriel pour toi! couaca le premier couac.

"Ouais! des nouvelles toutes fraiches du monde! couaca le second couac.

"Plutôt bavardes pour ainsi dire ! couaca le dernier couac.

"On a pensé que ça pourrait t'intéresser.

Mais, pas de réponse.

"Pff, celui la, je vous jure, pour l'extirper de ses songes! couaca le premier couac.

"Ouais ! faut se lever de bonne heure! couaca le second couac.

'Et même à la bonne heure, pour ainsi dire! couca le dernier couac.

"Bon, on te dépose ça là. Jette y un oeil à l'occasion si t'as pas mieux à faire que dormir.

Et les 3 couacs s'en retournèrent par où ils étaient venus.

Alors Bran, le vent impétueux, soupira -car coeur qui soupire n'a pas ce qu'il aspire. Son souffle décolla la feuille de la branche où elle fut posée, et une nouvelle fois, elle virevolta parmi la ramure de l'arbre.

" Hé Maïtre Hibou, Maître hibou, aidez moi! S'il vous plait, aidez-moi! s'écria Paperbird.

Une aigrette sourcilla.

Bouhou qui est là, s'écrie et ose troubler mon sommeil?

"C'est moi maître hibou, l'oiseau de papier et j'ai besoin de vous et de votre sagesse. J'essaye de voler et je sais descendre déjà mais je ne sais que faire pour monter!

Bouhou pensa le hibou. Une feuille qui parle et qui plus est, si loin de chez elle. Comme c'est étrange.

"Héhé, tu ne manque pas d'air mon petit pour être arrivé jusqu'ici. Mais dis moi puisque tu sais parler, serais-tu un oiseau magique.

"Je n'en sais rien du tout. Je suis surtout un oiseau qui veut apprendre à voler.

"Je vois. Mais pour que la magie opère, as tu seulement pratiqué? Es tu seulement allé à l'école des oiseaux?

" je ne sais pas de quoi vous parlez Maître hibou. Mais si ça peut m'apprendre à voler, je suis prêt à m'y rendre. Mais comment?

"Je vois, je vois. Malgré l'heure tardive, ta belle audace n'est pas pour me déplaire et ton innocence a éveillé ma curiosité. je suis disposé à t'y conduire.

"C'est vrai? On tchèque alors.

Dans les serres du hibou, Paperbird accomplit le grand voyage le ramenant à la ville, se délectant des paysages défilant sous lui.

"Wah que c'est beau. Définitivement je veux savoir voler.

Ils arrivèrent à la ville. Kii, Kii hirondelles et martinets, au corps fuselé comme des faux fendaient les airs d'un seul tire d'aile et dessinaient des courbes élégantes et insensées au dessus des toits.

"Wah quels as ! J'ai hâte de voler comme eux!s'exclama Paperbird.

"Bouhou, ne sois pas si empressé petit oiseau. Allons commencer ton apprentissage plutôt chez les moineaux.


Dernière édition par bran2couac le Ven 13 Jan 2012 - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Ven 13 Jan 2012 - 1:16

Cette nuit, l'entracte perdure (petit souci technique). Vous avez le temps de repasser à la cafet (rapportez moi une glace à trois boules si voulvoulez bien. Merci c'est gentil. A demain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Mar 17 Jan 2012 - 23:50

Bien après ces 50 litres de glaces délicieuses, je reprends.



Acte 4

Sur un toit, toute la famille moineaux était alignée.

Hibou avant de discrétement s'éclipser, déposa la feuille de papier et lui laissa le soin de se présenter.


"Bonjour, je voudrais comme vous prendre mon envol. Voulez vous m'apprendre?

"Pchitt, avec plaisir répondirent de concert les moineaux. Tu verras, c'est pas très compliqué. Il suffit juste d'oser se lancer.

Malheusement, ils n'y parvinrent pas. Durant des heures, les moineaux déposèrent Paperbird sur le bord du toit, le poussaient dans les airs. La feuille descendait, descendait mais jamais ne remontait.

"Je n'y arriverais jamais sanglota Paperbird

"Pchiit, comme c'est étrange. Tu pleures de ne pas y parvenir et pourtant nous avons fait tout comme il fallait. Mais maintenant nous sommes très fatigués.

Et si on demandait aux pigeons !? s'exclama l'un des moineaux. Ils ne vivent pas bien loin et sauront bien nous aider.

"Amis pigeons, nous avons un problème. Ce bel oiseau voudrait voler mais il n'y arrive pas.

"Naturellemnt, roucoula un pigeon. C'est un dessin.

"Un dessin?! Mais qu'est ce que c'est ?

"C'est une oeuvre d'art. Les artistes les dessinent et les peignent puis les accrochent à un mur pour que tout le monde puisse les contempler. Et ces dessins peuvent être si beaux que beaucoup pensent qu'ils sont comme vivants. Mais ils ne vivent que dans les yeux de ceux qui les regardent.

Médusés, les moineaux tentaient de comprendre la leçon du pigeon sans prêter attention que Bran avait soupiré, car coeur qui soupire n'a pas ce qu'il aspire, et avait emporté la feuille de papier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Dim 29 Jan 2012 - 22:28

Acte 5

Une nouvelle fois, Paperbird virevolta parmi les toits et les murs. Il finit par s'échouer dans une cour paisible de la ville où les chats aimaient dodeliner leur nonchalence.

L'un d'eux approcha truffe et moustaches de la feuille.

"Quel drôle d'oiseau qui nous choit là. Je ne sais de quel nid il est tombé mais assurément, il est immangeable.

"Naturellemnt c'est un oiseau de papier. Et son nid, je le connais. Vous permettez?!

Catus, le chat de l'artiste prit délicatement Paperbird et le ramena prestemant à l'atelier.

"Enfin, je te retrouve. Pardonne ma bétise de t'avoir cette nuit jeté. Je suis toujours de mauvaise humeur quand on me sort de mes rêves. Et maintenant, l'artiste est bouleversé par ta disparition et n'a cessé toute la journée, de retouner son atelier.

"Ne sois pas désolé. J'ai fait un magnifique voyage et je me suis fait un tas d'amis. Je penserai souvent à eux quand je serai seul, épinglé sur un mur.

"Humm, tu me raconteras. Mais pour l'instant, rentrons. Il n'est que temps.
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
fait partie des meubles...
avatar

Messages : 3986

MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Lun 30 Jan 2012 - 0:07

Fin? [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   Lun 30 Jan 2012 - 1:14

Epilogue


Le chat bondit dans l'atelier et vint faire des huits ronronnant autour des jambes de l'artiste désemparé.

"Catus, tu es gentil mais tu ne ...mais ho? Ho! Je te remercie. Tu l'as retrouvé?!

L'artiste prit l'oiseau de papier et le ficha sur une étrange croix faite de deux baguettes.


"Bon anniversaire! mon petit ange.

"oh papa! il est magnifique. Je peux l'essayer?

"autant que tu veux.

La petite fille courru dans la prairie.

Alors Bran eut un long soupir. Car coeur qui soupire a parfois ce qu'il aspire.

Au gré de son souffle, le cerf volant n'en finissait plus de voler et de danser dans le ciel. Et tous ses amis ailés vinrent le féliciter.

Paperbird était radieux. Toutes ses couleurs resplendissaient dans l'azur, le coton des nuages et les yeux de la petite fille. Et son rire racontait:

"rendez vous compte mes amis, je ne suis pas un oiseau mais une oeuvre d'art, qui vole !





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ppoortz=   Sam 11 Fév 2012 - 17:42

Dialogue, hier soir après une pénible journée, avec mon loulou (4 ans) qui a la responsabilité d'allumer le feu du foyer (pléonasme) depuis un an.

Papa, aide moi. Ce soir, le bois est trop gros, j'y arrive pas ; le feu est tout petit, il ne chauffe pas.

Attends, je vais t'aider.

Wah, mais comment tu fais?
Tu m'as montré les 4 manières de faire du feu : avec du bois, avec le souffle, en crachant, avec les mains. Déjà en crachant j'y arrive pas alors tu veux bien m'apprendre tout cela.

Patience. Tu apprends vite, trop vite peut-être de vouloir devenir grand (dona dona dona don, tu regretteras le temps où tu étais un enfant). Un jour, tu sauras mais tu es encore petit, mon petit bonhomme. Prend le temps de grandir. Alors ce soir, profite que ce feu maintenant réchauffe et t'accompagne pour aller faire dodo. Papa veut te faire un calin, tu le veux bien?


אױפֿן פֿורל ליגט דאָס קעלבל,
ליגט געבונדן מיט אַ שטריק.
הױך אין הימל פֿליט דאָס שװעלבל,
פֿרײט זיך, דרײט זיך הינט נאָך צריק.

כאָר:
לאַכט דער װינט אין קאָרן,
לאַכט און לאַכט און לאַכט,
לאַכט ער אָפּ אַ טאָג אַ גאַנצן
מיט אַ האַלבע נאַכט.
דאָנאַ, דאָנאַ, דאָנאַ, ...

שרײַט דאָס קעלבל, זאָגט דער פּױער:
װער זשע הײסט דיר זײַן אַ קאַלב?
װאָלסט געקענט דאָך זײַן אַ פֿױגל,
װאָלסט געקענט דאָך זײַן אַ שװאַלב.

כאָר

בלינדע קעלבער טוט מען בינדן
און מען שלעפּט זײ און מען שעכט,
װער ס'האָט פֿליגל, פֿליט אַרױפֿצו,
איז בײַ קײנעם ניט קײן קנעכט.



Traduit par Secunda ainsi:

On a wagon bound and helpless
Lies a calf, who is doomed to die.
High above him flies a swallow
Soaring gaily through the sky.
Chorus:
The wind laughs in the cornfield
Laughs with all his might
Laughs and laughs the whole day through
An half way through the night
Dona, dona, dona...

Now the calf is softly crying
"Tell me wind, why do you laugh?"
Why can’t I fly like the swallow
Why did I have to be a calf,

Chorus
Calves are born and soon are slaughtered
With no hope of being saved.
Only those with wing like swallow
Will not ever be enslaved.

Chorus

(tient, j'ai capturé un coeur, rigolo comme jeu)

Joan Baez a préféré retenir une version moins dure mais aussi moins poétique






Bon, ce n'est qu'une mise en bouche. prenez le temps de développer par vous même. Je ne vous apporte qu'une introduction.

(autrement, avez vous lu "pourquoi j'ai mangé mon père", une fable hilarante de Roy Lewis (incontournable ou pour passer vraiment un bon moment)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conte à l'usage des enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte à l'usage des enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Conte] Le Conte du Naufragé.
» 6ème : Elève très , très faible...
» Un Conte pour Enfants !
» Pourquoi raconter des contes de fées aux enfants ?
» Une belle histoire pour les mamans...et les enfants!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Larme de Lune~ :: Médiathèque :: La Cour des Badinages :: Bibliothèque-
Sauter vers: